dimanche, octobre 29, 2006

A 1 Lunar


toujours d'après une poésie espagnole.

4 commentaires:

elisabeth annic a dit…

tu travailles vite sophie ! pas mal ...l'ambiance du texte se ressent, pour moi du moins ; assez angoissant d'ailleurs.

Anonyme a dit…

salut Sophie,
un petit passage sur ton blog, avec des travaux que je découvre très variés! Etonnante cette illu "espagnole". Bonne continuation ;)

Nicolas

......Le 41ème.... a dit…

..J'aime bien ce travail..
..c'est laché et ressenti, c'est une bonne idée de visiter ces poésies, le résultat est surprenant..
..Continues bien...Ben!

nuaniu a dit…

Jajajajajaja... No vi éste. Esto es demasiado. ¡Eres estupenda!

No tengo palabras.

----------------------------

Depuis le dos, il place en orbite le tatuaje naturel